Actualités

Une atmosphère plus chaude est une atmosphère contenant plus de vapeur d'eau.
Après les inondations de Mai et Juin 2016, quels liens avec le changement climatique ?

Fin mai 2016 : Le seuil des 400ppm est franchi d'une manière généralisée sur la planète.
La concentration en CO2 continue d'augmenter sur la planète, avec un franchissement généralisée du seuil symbolique des 400ppm. L'augmentation annuelle semble même s'accélérer.

Début mai 2016 : Des incendies ravagent la ville de Fort McMurray, dans l'Alberta canadien.
De très fortes chaleurs ont déclenché d'une manière explosive des incendies dans l'Ouest du Canada. Là encore, l'ombre de El Nino et du réchauffement climatique plane sur ce drame.

Avril 2016 : El Nino en déclin, La Nina pointe à l'horizon.
Depuis le début de l'année, les eaux du Pacifique Central et Oriental deviennent de moins en moins chaudes, remplacées par des masses plus froides. Le retour à des conditions neutres, voire l'arrivée d'une phase La Nina est de plus en plus probable.

Février et mars 2016 : Le Pérou affronte son enfant Jésus.
Au Pérou, les mois de février et mars sont les plus humides, particulièrement lorsque le phénomène El Nino, qui a été baptisé ainsi par les pêcheurs péruviens, est bien développé dans le Pacifique Equatorial. Retour sur plusieurs semaines de fortes pluies dans le pays andin.

10 mars 2016 : Quand une tempête de neige mexicaine provoque une vague de douceur états-unienne ...
Aux alentours du 10 mars, une plongée d'air polaire a atteint le Mexique jusqu'à des latitudes particulièrement méridionales, provoquant des chutes de neige dans les montagnes mexicaines, un déluge sur le Sud des Etats-Unis, et une grande douceur sur la côte Est.

mardi 22 avril 2014

Unité

Il y a un an, l’idée de créer une page météo informative pédagogique a donc germé dans mon esprit. Au départ, ma volonté était avant tout d’informer un cercle assez rapproché d’amis et d’amis des amis, avec une démarche qui allait au-delà du simple bulletin conventionnel. La passion météorologique étant une vocation qui se vit pratiquement à chaque instant magique, notre volonté est de la diffuser au maximum et de la défendre corps et âmes contre les détracteurs anti-scientifiques. Assez vite, j’ai malgré tout compris que l’ambition devait être une des clefs d’Info Météo, et que la diffusion de cette passion passe avant tout par une stratégie ultra-dynamique de conquête du public intéressé et du quidam vivant au dépend des phénomènes de l’atmosphère. Avec l’équipe qui s’est progressivement agrégée autour de moi, Info Météo est donc sorti de sa bulle d’amateurs et professionnels météo pour attirer une population soucieuse d’une information météorologique de qualité. C’est dans ce sens que le nom d’Info Météo reflète parfaitement notre démarche.



Aujourd’hui, un an après sa fondation, j’estime qu’Info Météo a atteint un niveau de popularité et de sérieux que jamais je n’aurais pu imaginer. Nous avons profité d’un été 2013 intéressant qui nous a permis d’atteindre le cap du premier millier de membres sous une chaleur presque torride. Par la suite, le rythme des adhésions a décéléré certes, mais nous avons poursuivi dans notre démarche. Dans la foulée de ce succès grandissant, nous avons conclu un partenariat de travail très fécond avec Belgorage. Ce sont des partenaires, mais ce sont aussi des amis que nous estimons et sur qui nous pouvons compter à 100%. Cela est rare à notre époque, et nous mesurons la chance de les connaître et de travailler avec eux. L’entente est parfaite et fructueuse, et notre unité est une force qui permettra certainement à terme de vulgariser les orages dans un pays qui en a grandement besoin. Qu’ils soient infiniment remerciés pour leur confiance que nous leur réciproquons avec la même sincérité et la même force.

Etant donné ce succès presque explosif de juillet et août 2013, nous avons alors décidé de systématiser nos publications et de nous organiser chaque jour d’avantage afin d’assurer une régularité à chaque type d’informations, que ce soient les bulletins quotidiens, hebdomadaires, les tendances vidéo, les actualités météorologiques, les observations, les suivis, les articles pédagogiques, les infographies, et j’en passe ! L’hiver 2013-2014 fut un peu une traversée du désert pour nos espoirs de neige, mais malgré cette actualité bien pauvre, nous avons pu gérer un certain manque d’adrénaline et nous adapter à ce contexte fort pauvre en événements hivernaux. Grâce aux coups de vent et tempêtes, nous avons pu alors franchir le cap des 2000 membres sur Facebook. Notre activité Twitter a suivi ce développement par paliers. Aurais-je pu imaginer, le 22 avril 2013, arriver à un tel niveau de popularité, de satisfaction, de sérieux, et de pédagogie ? Derrière cette question réthorique, il y a forcément une évidence de remerciements que je dois formuler à toute mon équipe. Vous me pardonnerez donc l’utilisation de la première personne du singulier pour la suite de cet éditorial.

Je remercie Hubert pour tout son engagement au service de la cause d’Info Météo. Futur Président de la République Libre de Wallonie en 2040 (un peu d’humour ne fait jamais de tort), Hubert est un guerrier de la météorologie, infatigable pédagogue et informateur, particulièrement lorsque les éléments tels les orages et les tempêtes se déchaînent. On pourrait presque le classer dans les héros de la mythologie grecque pour l’énergie qu’il déploie au service d’une cause contre les brutes atmosphériques. Ses connaissances dans les domaines susmentionnés sont impressionnantes pour son jeune âge. Sa perspicacité, sa lucidité, sa rigueur sont terriblement précieuses lors de phénomènes sensibles. Dans notre lutte quotidienne pour être à la pointe de l’information, Hubert est une machine d’une redoutable efficacité, tentant toujours d’arriver à la perfection en se remettant continuellement en question.

Je remercie Michaël pour sa science de la météorologie du détail, ses prévisions d’une justesse diabolique. Je resterai toujours impressionné par son exploit d'avoir pu prévoir de la neige à Istanbul à 8-9 jours d’échéance. Ses bulletins hebdomadaires sont très complets et abordent sans hésitation des détails plus techniques qui font la spécificité d’Info Météo. Ses apports dans une météorologie très théorique sont très précieux et démontrent une grande connaissance du domaine grâce à sa formation et son métier au Wing Météo. Son éventail de connaissances est aussi très large et ses points faibles sont difficiles à trouver. Cela complète efficacement les connaissances pratiques et autodidactes d’autres personnes de l’équipe.

Je remercie Olivier pour ses connaissances astronomiques dans de nombreux domaines dans la météorologie. Olivier est peut-être le seul météorologiste francophone qui vous informe de l’actualité du réchauffement climatique en Sibérie à travers des sites russes, écrits donc avec l’alphabet cyrillique ! Une personne normale fermerait le site après 2 secondes. Olivier le lit, l’analyse, et s’adapte. Un jour, Hubert, qui a pourtant déjà des connaissances de très haut niveau, demanda à Olivier : « Comment est-ce que tu fais pour connaître tout ça ? ». Cela résume parfaitement le puits de sciences qu’est Olivier. Avoir ce diamant brut avec soi est un atout maître. Le record de neige de décembre 2010 ? « C’est lié à des changements au Mexique », selon Olivier. Nous, on n’a encore rien compris. Pour lui, c’est un jeu.

Je remercie Roxane pour être la seule femme de l’équipe. On regrette souvent qu’il y ait trop peu de femmes dans les associations météorologistes et plus généralement scientifiques, mais nous pouvons nous enorgueillir de compter une représentante de la gente féminine parmi nous. Il est sans doute particulier pour elle d’être au milieu de tous ces monstres de savoir (sauf moi qui resterai un éternel béotien bien sûr), mais son apport en connaissances graphiques est probablement le complément qui nous permet d’être à un très haut niveau d’information et de pédagogie. Roxane apporte cette valeur ajoutée imagée et cette touche féminine qui équilibre le tout et le succès de ses créations montre à quel point elle est importante dans notre équipe. Sans elle, il manquerait indéniablement quelque chose.

Je remercie bien évidemment tous ceux qui nous suivent, qui nous démontrent jour après jour que nous sommes sur la bonne voie et que nous faisons de l’excellent travail. Au sein de notre équipe, la recherche de l’excellence a toujours été notre objectif suprême, et est notre socle. Au final, la chose dont nous pouvons être le plus fier, c’est d’avoir réussi à créer un groupe à l’intérieur duquel chacun a ses spécialités et apporte sa pierre à l’édifice d’Info Météo. Cela fait de nous une équipe très soudée où prime une valeur primordiale : l’unité !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire