Actualités

Une atmosphère plus chaude est une atmosphère contenant plus de vapeur d'eau.
Après les inondations de Mai et Juin 2016, quels liens avec le changement climatique ?

Fin mai 2016 : Le seuil des 400ppm est franchi d'une manière généralisée sur la planète.
La concentration en CO2 continue d'augmenter sur la planète, avec un franchissement généralisée du seuil symbolique des 400ppm. L'augmentation annuelle semble même s'accélérer.

Début mai 2016 : Des incendies ravagent la ville de Fort McMurray, dans l'Alberta canadien.
De très fortes chaleurs ont déclenché d'une manière explosive des incendies dans l'Ouest du Canada. Là encore, l'ombre de El Nino et du réchauffement climatique plane sur ce drame.

Avril 2016 : El Nino en déclin, La Nina pointe à l'horizon.
Depuis le début de l'année, les eaux du Pacifique Central et Oriental deviennent de moins en moins chaudes, remplacées par des masses plus froides. Le retour à des conditions neutres, voire l'arrivée d'une phase La Nina est de plus en plus probable.

Février et mars 2016 : Le Pérou affronte son enfant Jésus.
Au Pérou, les mois de février et mars sont les plus humides, particulièrement lorsque le phénomène El Nino, qui a été baptisé ainsi par les pêcheurs péruviens, est bien développé dans le Pacifique Equatorial. Retour sur plusieurs semaines de fortes pluies dans le pays andin.

10 mars 2016 : Quand une tempête de neige mexicaine provoque une vague de douceur états-unienne ...
Aux alentours du 10 mars, une plongée d'air polaire a atteint le Mexique jusqu'à des latitudes particulièrement méridionales, provoquant des chutes de neige dans les montagnes mexicaines, un déluge sur le Sud des Etats-Unis, et une grande douceur sur la côte Est.

mardi 13 mai 2014

6 mai 2014 - orages intenses et supercellule

Cette journée du 6 mai 2014 a été marquée par la survenue de différents phénomènes orageux, dont certains très esthétiques. Ainsi, en fin d'après-midi, c'est une supercellule low-topped qui a transité sur l'ouest du Hainaut. La particularité de celle-ci est qu'aucune activité électrique n'a été enregistrée au sein de la structure. Pourtant, l'observation par différents chasseurs d'orages dont Belgorage depuis Ghislenghien ont clairement mis en évidence la présence d'un mésocyclone en rotation antihorlogique, avec aspiration de fractus vers le haut en-dessous de celui-ci.


 


Les images radar montrent l'apparition du hook echo typique des supercellules:


Situation à 17h30. Source: Belgocontrol

Plus tard en soirée, une ligne d'orages s'est constituée en travers du massif ardennais. Plusieurs foyers actifs accompagnées de fortes pluies, d'intenses rafales de vent et d'une bonne activité électrique s'y sont manifestés. Une partie de la ligne s'est structurée en Bow Echo sur le département des Ardennes, avant d'évoluer en LEWP sur le sud de la Belgique. Cet orage a fait l'objet d'un avis de phénomène intense entre Bouillon et Bastogne via Libramont, compte tenu du potentiel de fortes rafales de vent. Les images radar ci-dessous (source: Météo France) illustrent l'évolution de la structure en question:

22h05: stade d'un Bow Echo à maturité

22h30: évolution en LEWP au passage de la frontière

22h50: le LEWP pleinement formé, se dirige vers Bastogne où il s'affaiblira.

Cet orage a entraîné des dégâts dus au vent dans le département des Ardennes. Compte tenu de son passage sur des zones faiblement peuplées en Belgique, des dégâts s'y sont sans doute produits aussi, mais sont passés inaperçus. L'orage en question peut être qualifié d'orage modéré, voire temporairement fort, mais le peu d'informations à son sujet ne facilite pas la classification.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire