Actualités

Une atmosphère plus chaude est une atmosphère contenant plus de vapeur d'eau.
Après les inondations de Mai et Juin 2016, quels liens avec le changement climatique ?

Fin mai 2016 : Le seuil des 400ppm est franchi d'une manière généralisée sur la planète.
La concentration en CO2 continue d'augmenter sur la planète, avec un franchissement généralisée du seuil symbolique des 400ppm. L'augmentation annuelle semble même s'accélérer.

Début mai 2016 : Des incendies ravagent la ville de Fort McMurray, dans l'Alberta canadien.
De très fortes chaleurs ont déclenché d'une manière explosive des incendies dans l'Ouest du Canada. Là encore, l'ombre de El Nino et du réchauffement climatique plane sur ce drame.

Avril 2016 : El Nino en déclin, La Nina pointe à l'horizon.
Depuis le début de l'année, les eaux du Pacifique Central et Oriental deviennent de moins en moins chaudes, remplacées par des masses plus froides. Le retour à des conditions neutres, voire l'arrivée d'une phase La Nina est de plus en plus probable.

Février et mars 2016 : Le Pérou affronte son enfant Jésus.
Au Pérou, les mois de février et mars sont les plus humides, particulièrement lorsque le phénomène El Nino, qui a été baptisé ainsi par les pêcheurs péruviens, est bien développé dans le Pacifique Equatorial. Retour sur plusieurs semaines de fortes pluies dans le pays andin.

10 mars 2016 : Quand une tempête de neige mexicaine provoque une vague de douceur états-unienne ...
Aux alentours du 10 mars, une plongée d'air polaire a atteint le Mexique jusqu'à des latitudes particulièrement méridionales, provoquant des chutes de neige dans les montagnes mexicaines, un déluge sur le Sud des Etats-Unis, et une grande douceur sur la côte Est.

mardi 26 août 2014

Orages et tornades du 8 août 2014

Le 8 août, un marais barométrique (faibles différences de pression sur de longues distances) est installé sur nos régions, et entretient un temps moite. Dans l'après-midi, le temps se déstabilise franchement avec l'arrivée de creux, tandis qu'une bonne dynamique se met en place en altitude. Plusieurs orages se déclenchent donc dans ces circonstances. 

Double coup de foudre sévissant dans la région de Bleid, le 08 aout 2014. Crédit photo : Samina Verhoeven
Orage en bow echo dans la région de Bleid en soirée (auteur: Belgorage).

La dynamique est suffisante pour générer plusieurs supercellules. L'une d'entre elles donne naissance à une tornade à Manhay, dans le nord de la province de Luxembourg. Le phénomène atteint l'apogée de sa puissance à Grandmenil où les dégâts portés à la végétation et aux habitations permettent de le classer à la limite entre les échelons F1 et F2 de l'échelle de Fujita.

Une autre probable tornade survient dans l'après-midi sur la commune de Jalhay, dans le sud de la province de Liège, où elle provoque également des dégâts. Le phénomène est photographié à plusieurs reprises. Néanmoins, outre un mesocyclone clairement visible, le tourbillon en lui-même ne se condense pas complètement, rendant son observation difficile. L'intensité du phénomène peut être estimée à F0 - F1 inférieure.

Mesocyclone et tornade à Sart-lez-Spa, vus depuis l'autoroute E25.

Enfin, une dernière tornade est confirmée dans le Brabant Wallon, à Jauchelette. Le phénomène y provoque également quelques dégâts aux constructions et à la végétation. Là aussi, une intensité F0 - F1 est avancée.

Cet épisode sera suivi deux jours plus tard par d'autres tornades: Tornades du 10 août

Ces informations sont incomplètes. Nous aurons l'occasion de compléter cette page une fois l'étude de Belgorage publiée, sans doute après octobre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire