Actualités

Une atmosphère plus chaude est une atmosphère contenant plus de vapeur d'eau.
Après les inondations de Mai et Juin 2016, quels liens avec le changement climatique ?

Fin mai 2016 : Le seuil des 400ppm est franchi d'une manière généralisée sur la planète.
La concentration en CO2 continue d'augmenter sur la planète, avec un franchissement généralisée du seuil symbolique des 400ppm. L'augmentation annuelle semble même s'accélérer.

Début mai 2016 : Des incendies ravagent la ville de Fort McMurray, dans l'Alberta canadien.
De très fortes chaleurs ont déclenché d'une manière explosive des incendies dans l'Ouest du Canada. Là encore, l'ombre de El Nino et du réchauffement climatique plane sur ce drame.

Avril 2016 : El Nino en déclin, La Nina pointe à l'horizon.
Depuis le début de l'année, les eaux du Pacifique Central et Oriental deviennent de moins en moins chaudes, remplacées par des masses plus froides. Le retour à des conditions neutres, voire l'arrivée d'une phase La Nina est de plus en plus probable.

Février et mars 2016 : Le Pérou affronte son enfant Jésus.
Au Pérou, les mois de février et mars sont les plus humides, particulièrement lorsque le phénomène El Nino, qui a été baptisé ainsi par les pêcheurs péruviens, est bien développé dans le Pacifique Equatorial. Retour sur plusieurs semaines de fortes pluies dans le pays andin.

10 mars 2016 : Quand une tempête de neige mexicaine provoque une vague de douceur états-unienne ...
Aux alentours du 10 mars, une plongée d'air polaire a atteint le Mexique jusqu'à des latitudes particulièrement méridionales, provoquant des chutes de neige dans les montagnes mexicaines, un déluge sur le Sud des Etats-Unis, et une grande douceur sur la côte Est.

dimanche 28 décembre 2014

Episodes neigeux et froid de la fin décembre

La fin de l'année 2014 est marquée par la première offensive sérieuse de cet hiver version 2014-2015. Celle-ci va apporter de la neige, du froid et pas mal d'embarras. Ce dossier fait l'analyse complète de cet événement et retrace heure après heure son déroulement.

Pour certaines régions, il s'agit de la première neige véritable depuis près de deux ans, lorsque le blizzard de la mi-mars avait clôturé un hiver 2012 - 2013 exceptionnel.

Les bois d'Halanzy sous la neige. Auteur: A. Parmentier

25 décembre

Le jour de Noël est marqué par "l'avant-garde" de l'offensive neigeuse, avec les premières averses de neige annoncées pour la soirée et la nuit suivante, ainsi qu'au matin du 26. Quelques centimètres d'accumulation sont attendus, ce qui justifie l'émission d'un premier avis de neige par Info Météo en fin d'après-midi du 25.


Un petit creux (trait bleu en gras) repris dans le flux polaire maritime est responsable de ces averses. Il descend du nord au sud (sur la Mer du Nord sur l'image ci-dessous). A son avant, un front occlus donne déjà quelques averses hivernales et même orageuses (Ciney, Hautes Fagnes...) dans la soirée du 25 sur le massif ardennais.

Source: KNMI

Les averses de neige vont parfois se révéler importantes, déposant plusieurs centimètres de neige (localement jusqu'à 10 cm) et compliquant la circulation dans la région de Francorchamps, notamment sur l'E25.

Malmedy en fin de soirée (Auteur: R. Piron)


26 décembre

Les averses de neige se poursuivent sur l'est du massif ardennais jusqu'en fin de nuit. Au réveil, la snowcam du Mont-Rigi (source: IRM) montre une accumulation d'une petite dizaine de centimètres. Cependant, le dégel intervient assez rapidement, réduisant la couche de neige.


Du côté de la situation atmosphérique, le flux s'est un peu orienté à l'ouest, autorisant quelque entrées d'air plus maritime et un peu plus doux. Le petit creux responsable des averses de neige ardennaises s'est retiré vers le sud de l'Allemagne. A l'ouest de l'Irlande, la dépression nommée Hiltrud et qui va générer l'épisode du 27 s'est bien formée et prend la direction de nos régions.

Source: KNMI

Dans le courant de la journée, le scénario se précise: la perturbation doit arriver dans de l'air froid, avec de la neige à son avant. Le centre de la dépression drainera de l'air plus doux, et donc de la pluie, avant l'arrivée du froid et des chutes de neige modérées dans l'après-midi et en soirée. L'avis de neige et de coup de vent émis par Info Météo explique la situation attendue:

26/12 18h00 AVIS DE NEIGE ET AVIS DE COUP DE VENT 

Avis de neige : toutes les régions à l’est d’une ligne Tournai – Bruges. En vigueur de ce soir 22h00 à demain 23h00.

Avis de neige forte : centre et est du massif ardennais et Hautes Fagnes (au-dessus de 500 mètres). En vigueur de demain 1h00 jusque demain 23h00.

Vent : ouest du Nord-Pas-de-Calais. En vigueur de ce soir 20h00 à demain midi.

Bonsoir à tous ! Malgré les quelques incertitudes qui persistent, il est temps de vous proposer un scénario pour cet épisode, celui-ci vous est expliqué en détail dans cette publication. Nous tenons à insister sur ce point, à savoir que des surprises sont encore possibles par endroits, mais elles ne devraient pas trop s’écarter de la narration qui va suivre.

La perturbation va progressivement envahir nos régions dans la soirée de ce 26 décembre. Deux grandes zones sont à considérer.

En-dessous de 200 mètres, nous nous attendons à quelques bruines dans les premiers instants, puis une arrivée progressive de neige fondante avec des poches pluvieuses par endroits. L’intensité des précipitations sera modérée, et la neige lourde (gorgée d’eau) pourra parfois s’accumuler temporairement sur quelques centimètres maximum, en dépit des températures légèrement positives. Cette neige humide pourra rendre temporairement les chausses glissantes. Rapidement, dans la deuxième partie de nuit, le cœur de la dépression rempli d’air plus doux entrera sur nos régions, et la pluie envahira le Nord-Pas-de-Calais puis l’ouest de la Belgique, et le centre en fin de nuit et la région de Liège en tout début de matinée. La couche de neige qui aura réussi à s’accumuler sera donc vite résorbée. Seule la Campine verrait la neige tenir plus longtemps sous 200 mètres, étant donné la persistance de l’air froid. La langue d’air doux liée à la dépression n’atteindra pas cette région.

Au-dessus de 200 mètres, la neige devrait être plus présente, et accrochera sans doute pendant quelques heures, bien qu’il existe une zone de transition imprécise jusque 300 mètres. Au-delà de 300 mètres, la neige tombera avec abondance pendant plusieurs heures. Combinée au vent soufflant en rafale, elle pourra engendrer des conditions temporaires de blizzard sur le massif ardennais : des congères et une accumulation comprise entre 5 et 10 cm pourra se former. Ensuite, et avec retard sur la zone située sous 200 mètres, la pluie mêlée de neige arrivera. Seuls l’est du massif ardennais et les Hautes Fagnes connaîtront de la neige pratiquement en continu, avec des accumulations qui pourront devenir conséquentes.

L’avant de la perturbation, au-devant de la dépression, devrait grosso-modo respecter le timing suivant : ligne Bruges – Lille vers 22h00, ligne Anvers – Namur – Virton vers 1h00, frontière allemande vers 3h00.

Demain matin, comme précisé, l’air doux du centre dépressionnaire sera présent sur une bonne partie des régions, entraînant un dégel, sauf sur la Campine, l’est du massif ardennais et les Hautes Fagnes où la neige poursuivra son accumulation.

Derrière le centre dépressionnaire se décalant très vite vers l’Allemagne, le front occlus de la dépression et l’air froid débouleront des Pays-Bas et de l’Allemagne, transformant progressivement la pluie en neige fondante puis en neige ferme sur la plupart des régions. Il est difficile de dire exactement quand cela aura lieu, mais nous estimons que la transition commencera par la Flandre vers midi et quelle sera complètement effective vers 16h00, en résorbant les dernières pluies sur la région de Bastogne, d’Arlon et de Virton. Nous aurions alors droit à plusieurs heures de neige qui engendreraient partout sur les régions visées par l’avis une belle accumulation. Elle irait de 5 à 10 cm sur la partie « basse » de la zone concernée (Hainaut sauf Tournaisis, Bruxelles, deux Brabant, nord de Namur et de Liège, et 5 à 15 cm au sud du sillon Sambre-et-Meuse. Sur l’est du massif ardennais et les Hautes Fagnes, la couche de neige de la nuit, épargnée par la pluie, permettra une accumulation totale d’une vingtaine de centimètres.

Nous vous attirons sur le fait que le vent risque de rendre la couche de neige irrégulière. Les chiffres que nous avançons sont donc théoriques. Il est très difficile de dire quelle sera l’épaisseur de la couche au final.

Par ailleurs, le retrait de la dépression entraînera un épisode de coup de vent sur l’ouest du Nord-Pas-de-Calais où les rafales pourront approcher les 90 km/h sur les côtes.

Bonne soirée à tous,


H.


Le schéma ci-dessous, publié la veille, est toujours d'actualité ce jour et résume bien ce qu'il va se passer:


En soirée, la perturbation atteint nos régions, comme prévu. Plus pluvieuse dans un premier temps, elle donne progressivement de la neige fondante et du grésil.


27 décembre

La perturbation poursuit sa route et envahit l'ensemble des régions. En-dessous de 200 mètres, les accumulations de neige sont rares, quoique présentes, comme ici à Bruges.


Au-dessus de 200 mètres, la neige est généralisée, avec une accumulation observée. L'E411 et l'E25 deviennent difficilement praticables. Sur le massif ardennais, la neige tombe en quantités plus importantes puisqu'on observe environ 15 cm de neige à Wideumont et 10 cm de neige au Mont-Rigi au matin du 27. 

Snowcam du Mont Rigi.

En-dessous de 400 mètres, le redoux intervient, lié à l'arrivée du coeur de la dépression. Celle-ci prend par ailleurs une morphologie très esthétique sur les cartes satellites. La neige se change en pluie, sauf sur le Massif ardennais où le gel reste bien présent.

27/12 6h00 TU (7h00 heure locale)

La Belgique se retrouve placée dans le coeur dépressionnaire, comme montré par les analyses de surface. A l'ouest de celui-ci, sur les côtes du Nord-Pas-de-Calais, les rafales atteignent 100 à 110 km/h, cette situation perdurant une bonne partie de la journée.

Source: KNMI

En fin de matinée, l'air froid en altitude qui était présent au-dessus des Pays-Bas commence à envahir l'ouest de la Belgique. Le même phénomène est observé au sol: l'éloignement de la dépression vers l'est-sud-est entraîne une rotation des vents au nord, et les températures diminuent. Le front occlus alors en travers de l'ouest de la Belgique et du Nord-Pas-de-Calais commence à donner de la neige en transitant vers le centre du Royaume. A son arrivée, la baisse des températures est brutale, avec une transition de la pluie vers la neige s'opérant en quelques minutes.


Uccle à 13h10.

Dans l'après-midi, le front occlus et l'air froid en altitude prennent position en travers du centre de la Belgique, où plusieurs centimètres de neige s'accumulent, tandis que la partie nord de l'occlusion, poussée par l'air froid, descend de l'Allemagne et des Pays-Bas vers la Campine et la région de Liège.

Source: Météo Services

L'Entre-Sambre-et-Meuse connait pendant plusieurs heures des chutes de neige modérées qui provoquent une accumulation rapide, détériorant grandement les conditions de circulation.

Montigny-le-Tilleul vers 17h00 avec 6 cm de neige (source: Info Meteo)

La dépression s'éloigne cependant vers le Luxembourg, et progressivement, le front occlus commence à perdre de sa force après 18h00.

17h00 - Source: Eumetsat

Montigny-le-Tilleul vers 19h00 avec 12 cm de neige (Source: Info Meteo)

En soirée, de nouvelles averses hivernales se développent sur l'Ardenne et le Condroz tandis que le front occlus effectue un retour sur la Campine, en descendant vers l'est de la Belgique. Sa partie nord traverse la région de Liège qui, jusqu'ici, avait été épargnée, avant de s'enfoncer vers l'Ardenne puis la France. Sur le centre de la Belgique, le même front continue de perdre en vigueur tout en prenant la direction de la France. L'ouest du Nord-Pas-de-Calais connait des orages de neige qui entraînent une pagaille monstre sur l'autoroute A16, en raison d'une accumulation brutale et très rapide de neige et de grésil.

De manière générale, le retour d'occlusion et les averses de l'après-midi et de la soirée ont déposé:
  • entre 5 et 15 cm de neige sur l'est du Hainaut, l'ouest de la province de Namur, l'est du Nord-Pas-de-Calais et le nord du département des Ardennes
  • entre 1 et 10 cm sur l'ouest du Brabant Wallon, à Bruxelles ainsi que sur la Flandre,
  • 1 à 2 cm dans la moitié nord de la province de Liège et sur l'est de la province de Namur ainsi que localement sur l'ouest du Hainaut
  • plusieurs centimètres sur le Condroz et l'Ardenne où, pour cette dernière région, ils viennent s'ajouter à l'importante couche de neige tombée la nuit précédente: ainsi, en certains points du massif ardennais, l'accumulation totale de neige avoisine les 20 à 25 cm. En Lorraine belge, plusieurs centimètres sont également tombés, portant la couche totale à une épaisseur de 10 à 15 cm.

28 décembre

Dès la fin de la soirée du 27, la menace du verglas se fait présente. A l'arrière du front occlus s'évacuant vers la France, de l'air très froid arrive d'Allemagne, transporté par un vent de nord soufflant en rafales. Info Météo a dès lors diffusé un avis de verglas pour toutes les régions (sauf le littoral).

Le matin du 28 est très froid. Le soleil se lève sur une Ardenne complètement blanchie.

Wideumont au matin du 28. Source: IRM

L'ensemble de la journée reste très lumineux, avec des températures qui se maintiennent sous les 0°C en bon nombre de régions.

Les bois de Jamioulx enneigés. Auteur: MN Messina

En soirée, ce dégagement du ciel permet au mercure de descendre rapidement. Vers 20h00, il fait -10°C à Elsenborn et -8,5°C à Montigny-le-Tilleul. 

Wibrin au soir du 28. Les températures amorcent leur chute. Auteur: B. Heyneman

Pourtant, les analyses de surface montrent que le temps calme n'est que de très courte durée. Un reste de dépression a réussi à percer les hautes pressions anticycloniques britanniques et à contourner celles-ci par l'est. Ce reste traîne avec lui un front occlus (en mauve) et un creux d'altitude (en bleu) qui signent l'arrivée d'une nouvelle perturbation pluvio-neigeuse pour la nuit suivante et le lendemain matin. A noter que Hiltrud est désormais loin de nos régions, en transit sur le sud de l'Italie.

Source: KNMI


29 décembre

En fin de nuit du 28 au 29 et en matinée, le front occlus traverse la Belgique - le creux s'y désagrège - et génère des averses de neige, puis de pluie-neige mêlée. Quelques centimètres se déposent sur les provinces de Liège et de Luxembourg. Cependant, l'analyse de surface montre que l'épisode neigeux va prendre fin.

Source: KNMI

Si les sondages montrent que l'air reste froid en altitude, il en va autrement en basse couche. Le front occlus a permis à un peu d'air maritime débarrassé de sa composante polaire de s'infiltrer. Celui-ci se radoucit davantage en passant au-dessus de la Mer du Nord dont les eaux sont trop douces pour la saison. Résultat: le dégel envahit très vite nos régions, sauf en Haute Belgique. La couche de neige accumulée font rapidement.

Les jours suivants, le dégel se confirmera partout, même si quelques gelées seront encore observées pendant les nuits. Le flux se positionnera définitivement à l'ouest, amenant de l'air maritime et de la douceur par la suite.


Synthèse

La vidéo ci-dessous et réalisée par Info Meteo fait la synthèse de l'événement du 27 décembre:


Cette deuxième vidéo a été composée par Info Meteo avec les différentes photos qui ont été envoyées par les lecteurs:



Sources: Google Maps, Wetterzentrale, KNMI, Météo Services, IRM, sat24,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire