mercredi 24 février 2016

Une prévision à H+300 du modèle GFS se révèle exacte !


C'est un véritable séisme dans le monde de la météo ! Connu pour ses exagérations à long terme, le modèle de prévision numérique américain GFS (Global Forecast System) a réussi une prévision à H+300. Ceci est d'autant plus inattendu que celle-ci avait révélé un violent décrochage de masses d'air arctiques sur une grande partie de l'Europe, scénario aussi extrême que rare et donc peu probable.


samedi 20 février 2016

Flux méridionaux et records

En cette mi-février, le comportement du courant Jet a une fois de plus montré que celui-ci a des conséquences profondes sur la répartition des températures aux latitudes moyennes et méditerranéennes. En effet, suite à l'amplification de ses ondes, certaines zones se sont retrouvées dans une masse d'air particulièrement chaude pour la saison, alors que d'autres ont connu des températures fort basses.


dimanche 7 février 2016

Il a encore dégelé au Pôle...

Introduction


Dans les médias, la règle est au sensationnel, et un événement en remplace en autre au seul motif qu'il fera péter encore plus l'audimat. L'objectif d'informer est bien secondaire par rapport à l'objectif de faire du chiffre. Ainsi la tempête Jonas a balayé dans l'actualité tous les autres événements météos. Malgré cette prédilection des médias pour les événements spectaculaires et du côté "froid" de la force, le mois de Janvier s'annonce encore plus doux que le mois de Décembre sur l'ensemble du globe. Dans ce contexte de chaleur planétaire persistante, il a donc encore dégelé au Pôle... L'événement en Décembre 2015 avait fait bien plus de bruit, à défaut d'autres fait météos plus croustillants et qui ne renvoient pas au changement climatique -donc moins "anxiogène"-. D'autres faits météos sont également notables ce mois de Janvier, et nous nous proposons ici de faire un rapide tour des éléments saillants de ce mois de Janvier et qui pourrait avoir des conséquences autrement plus importantes qu'une tempête de neige aux USA.

(correction du 07 Février à 21h30 : la coupe latitude - hauteur du vent zonal pour les précédents El Niño n'avait pas la bonne échelle de valeurs dans le paragraphe "Et ailleurs, aux USA")


lundi 1 février 2016

Bande étroite de front froid

Introduction

Le 30 Janvier, nous avons eu le droit en Europe au passage d'un magnifique cas de front froid. Nous avions alors profité de l'occasion pour commenter les caractéristiques de ce front froid sur notre page.

Image illustrant une publication du 30 Janvier à 17h montrant à gauche les évolutions des paramètres météorologiques à la station de Courières et à droite une image radar
Publication sur notre page Facebook le 30 Janvier vers 17h où nous vous montrions les changements drastiques des paramètres mesurés


Image illustrant une publication du 30 Janvier à 23h montrant à gauche une image satellite de l'enfoncement de tropopause et à droite une carte illustrant ce même enfoncement de tropopause vu par les modèles
Publication sur notre page Facebook le 30 Janvier vers 23h où nous vous montrions l'anomalie de tropopause qui s'enfonce vers le Sud, forçant le soulèvement à l'avant.


Image illustrant une publication du 30 Janvier à 11 montrant une image radar radar seul pour mettre en évidence la bande étroite de front froid.
Publication sur notre page Facebook le 30 Janvier vers 11h où nous vous montrions l'affrontement entre la masse d'air maritime polaire qui déferle depuis le Nord, et la masse d'air maritime tropical qui se fait bousculer au Sud.

En effet, ce n'est pas tout les jours qu'un cas d'école nous passe dessus. Il était notamment apparu au sein de ce front froid une structure particulière nommée bande étroite de front froid, une région où les précipitations sont très fortes. Dans la continuité de cet article, nous allons détailler une des formes que peut prendre le front froid. Ici, nous allons prendre le temps de développer et d’approfondir la compréhension d'un front froid actif. Le développement se proposant d'être didactique et le plus explicite possible, il pourra paraître un peu long par endroits. Pour ceux qui veulent, des petits encadrés résument tout au long du texte les idées successives. Pour ceux qui le souhaitent, la lecture pourra se limiter à ces encadrés.
Nous nous proposons très classiquement de parler dans un premier temps du schéma conceptuel, tel qu'il est en théorie ; puis dans un deuxième temps de faire l'étude de cas du 30 Janvier 2016. La troisième partie, un peu abrégée, est un complément pour ceux qui souhaiterait se pencher sur un autre cas concret, celui du 02 Février 2016.
Pour vous aider, nous vous proposons ici l'organisation du texte.