vendredi 29 décembre 2017

Edito du 29 décembre 2017: revenir aux fondamentaux

Info Meteo termine ainsi sa quatrième année civile d'existence. Aujourd'hui, le modeste projet initial est devenu l'une des pages météo les plus lues de Belgique et un blog dont l'audience a largement dépassé les frontières, allant jusqu'à être autant lu en France que chez nous. Une telle ascension est le fruit d'un travail colossal mené ces dernières années. J'en profite ici pour remercier tous les membres de l'équipe, présents et moins présents.

Néanmoins, la croissance de notre audience ne doit pas transformer le projet sympa de départ en une grande usine à gaz qui surfe sur son succès. De tels exemples sont malheureusement nombreux dans le grand monde de la météo amateur (et pas que ce monde-là d'ailleurs). Si bien évidemment, nous sommes enchantés d'être autant suivis, nous ne devons pas perdre de vue les grandes lignes qui ont fondé Info Meteo en avril 2013. Pour faire un parallèle avec l'économie, notre objectif est de rester la PME familiale avec une clientèle de grande entreprise.


Arrêtons-nous par ailleurs sur ces termes. On l'oublie parfois, mais Info Meteo est une initiative de quelques amateurs passionnés de météo depuis bien plus longtemps que l'âge de notre projet. Pour certains d'entre nous, la météo n'est pas notre métier, et pour ceux qui en ont fait leur profession, se donner à fond pour la passion en-dehors du cadre du travail peut mener à une saturation, voire à un dégoût.

Un credo qui m'est cher est de faire en sorte que "la météo doit rester un plaisir et non devenir une contrainte". Or, des contraintes, j'en ai ressenti - et certains de mes collaborateurs aussi - un certain nombre dans le courant de l'année qui s'achève. L'un d'entre nous a ainsi quitté le projet, par "dégoût" de la météo si je puis dire.

Avant Info Meteo, peu d'entre nous faisaient couramment de la prévision et des suivis. Pour ma part, je participais au forum Météo Belgique, aujourd'hui et malheureusement bien moins actif, et je tenais un site qui se centrait principalement sur les chroniques de nos événements météorologiques belges et non la prévision et le suivi. En intégrant le projet, mes paires et moi consacrons donc encore plus de temps à la météo, alors que ce temps pourrait être consacré à autre chose. Si la plupart de nos lecteurs en sont bien conscients, nous avons parfois eu à faire à des personnes se plaignant de notre "faible" présence ou temps de réaction.

Je le rappelle ici, la météo doit rester un plaisir et non une contrainte, donc je - et certains de mes pairs - ne me forcerai pas à consacrer tout mon temps à mes activités sur Info Meteo, et à la météo en général. Nous ne sommes en aucun cas des machines et ne pouvons assurer une présence et une réponse à toutes les questions. Ce n'est pas notre métier, nous le faisons quand nous le pouvons et avec plaisir.

Le titre de cet édito s'appelle "revenir aux fondamentaux". J'y viens à présent. A force de nous consacrer au projet Info Meteo, j'ai pour ma part quelque peu oublié ce qui nourissait ma passion pour la météo auparavant: s'y consacrer quand on en a envie, et parfois réduire un peu la voilure quand d'autres sujets ou obligations nous concernent. Par ailleurs, comme je l'expliquais auparavant, j'étais davantage un "chroniqueur" de la météo qu'un prévisioniste. Je suis l'auteur de la plupart des articles et chroniques disponibles sur ce site, travaux qui commencent à représenter une belle mine d'informations.

Evidemment, ce n'est peut-être pas ce qui est le plus intéressant pour le grand public. Tout un chacun préfère de loin être informé du temps qu'il va faire, ce qui est bien compréhensible et légitime. J'estime par ailleurs que nous avons développé une belle expertise dans le domaine, et nous continuerons à publier nos bulletins et vous informer de l'évolution de la situation (ne vous inquiétez pas ;) ). Mais lorsque d'autres activités nous accapareront, sans doute serons-nous moins présents.

Revenir aux fondamentaux. Faire des chroniques en lieu et place des prévisions, en dépit de l'intérêt général. Cela peut paraître paradoxal, mais à l'heure où l'accès à l'information n'a jamais été aussi facile, je pense que le rôle d'une page comme la nôtre, c'est de bien informer celui qui est curieux. C'est par ailleurs sur cette base qu'Info Meteo a été fondé. J'estime donc que continuer à suivre cette ligne de conduite est primordial. Garder une trace du passé, c'est permettre de mieux cerner le présent et de corriger certaines réflexions si souvent entendues et lues comme "on n'a jamais vu ça", "il fait moche tout le temps" ou "encore un été pourri".

En 2018, je me reconsacrerai donc à ce qui a toujours été mon activité favorite en météo depuis maintenant quinze ans, à savoir observer, consigner et mettre à disposition de tout un chacun un relevé, mois après mois, des événements météorologiques concernant nos régions. Voilà deux ans que des travaux sont entamés en ce sens et traînent sur l'interface d'édition du blog, il est donc grand temps de les reprendre. Bien sûr, je n'hésiterai pas à épauler mes collègues pour les prévisions, mais à chacun son "core-business" comme on dit, et l'équipe est suffisamment diversifiée pour que le projet Info Meteo se poursuivent.

Revenir aux fondamentaux, c'est aussi faire comme bon nombre d'entre nous qui, avant de surfer sur internet, ont construit leur passion en observant. C'est ce que nous continuerons à faire. Je l'ai notamment fait pour les orages, certains de mes collègues le font pour la neige. On pourrait même imaginer que nous le fassions pour les tempêtes, encore faudrait-il qu'il y en ait.

Une bonne résolution pour 2018, ce serait donc bien celle-là: continuer d'informer correctement sans que cela ne devienne une contrainte, rester nous-mêmes et, pourquoi pas, revenir aux fondamentaux.

Au nom de toute l'équipe, je vous souhaite d'ores et déjà une merveilleuse année!

Hubert

3 commentaires: